Kaze no denwa

Le téléphone du vent.

C’est une cabine téléphonique étrange, baptisée « le téléphone du vent ». Elle n’est connectée à aucun réseau.

Située dans la préfecture d’Iwate, dévastée par le tsunami de 2011, le téléphone du vent – kaze no denwa – est devenu un phénomène de société. C’est un vieil homme qui a eu l’idée de l’installer dans son jardin, à Otsuchi. 

Ouverte à tous, cette cabine téléphonique attire aujourd’hui des visiteurs de tout l’archipel. Depuis dix ans, des Japonais s’adressent à leurs morts. Certains pleurent, d’autres restent silencieux, submergés par la douleur. Beaucoup de familles n’ont pas retrouvé les corps de leurs proches, emportés par le tsunami.

Au Japon, où montrer ses faiblesses en public relève de l’irrévérence, ce téléphone vers l’au-delà offre un exutoire par la parole aux survivants d’une région anéantie. Filmé sur plusieurs saisons, ce reportage révèle la transformation d’une région traumatisée qui tente de se reconstruire et de se protéger avec la construction d’un mur anti-tsunami, gigantesque barrière de béton qui sépare la mer des hommes sur toute la longueur de la côte Nord du Japon.

https://www.arte.tv/fr/videos/099478-000-A/japon-tsunami-le-telephone-du-vent/

2 commentaires sur « Kaze no denwa »

  1. Bonjour Luciole

    En fait, je crois que l’on se raccroche à ce que l’on peut, comme on peut… Déjà 10 ans. En même temps, ce n’est pas hier, non plus. Et les gens ont toujours besoin de se raccrocher à ce fil invisible qui les relie à leurs morts. Oui, c’est étrange. Mais triste à la fois.
    Belle journée à toi.

    Aimé par 1 personne

  2. Je pense que nous devons impérativement garder un lien avec nos proches décédés. Au Japon, être victime est quasiment honteux, voir le film « Les délices de Tokyo »…et les japonais se cachent et sont souvent rejetés, comme ce fût le cas après le bombardement de Nagasaki et Hiroshima.
    Le drame de Fukushima a probablement réactivé ces traumatismes.
    Évoquer les disparus par un lien invisible en s’adressant aux esprits est une démarche dans la continuité de la pensée shintôiste, c’est certainement réparateur.
    Bonne soirée Solène.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s