Hotaru

Poursuivie la luciole se cache dans la lune
o.wa.re.te wa
tsu.ki ni ka.ku.ru.ru
ho.ta.ru ka.na
Ryôta

La luciole éclaire son poursuivant
o.u hi.to ni
a.ka.ri wo mi.su.ru
ho.ta.ru ka.na
Òemaru

Quand l’aube pointe la luciole redevient insecte
yo ga a.ke.te
mu.shi ni na.ri.ta.ru
ho.ta.ru ka.na
Aon

La luciole sa luisance froide dans ma main
te no u.chi ni
ho.ta.ru tsu.me.ta.ki
hi.ka.ri ka.na
Masaoka Shiki ( 1866-1909 )

https://www.babelio.com/livres/Munier-Haikus–Anthologie/92358

https://haicourtoujours.wordpress.com/2011/05/15/35-haiku-dete-blyth-p-798-810/

2 commentaires sur « Hotaru »

  1. Insectes lumineux qui du noir sous-bois sortent,
    Chacun semble muni d’un très petit flambeau,
    D’une lampe allumée dont au loin l’éclat porte,
    D’un signal dans la nuit, d’un lumignon fort beau.

    Comme un blanchâtre esprit brillant sur un tombeau,
    Va cet être volant que le zéphyr emporte ;
    Puisqu’il tient, avec lui, de lumière un lambeau,
    Il semble s’efforcer d’éveiller l’âme morte.

    Il semble consoler les gens désespérés,
    Faire venir au jour les désirs enterrés,
    Abolir la noirceur et sécher toute larme ;

    Un maître le domine, un magicien très fort,
    Qui pour maint paysan put servir de mentor :
    Sur le bord du torrent, il diffuse son charme.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s