Prière

Par le sang du soir avant les songes silencieux

Par le lait de la lune comme une blanche lunule

Par la sueur du soleil  dans le sel du silence

Par les larmes des litanies au  liseré de la langue

 

Au pardon de la terre quand s’incline mon front

Par le  pain partagé à la table du temps

Par la prière satin sublimant sa saveur

Je salue le souffle de ce jour

Abritant mon amour

Publicités

6 commentaires sur «  »

  1. Merci Arbrealettres de ton commentaire, j’aime beaucoup le poème que chante Brassens, il me touche au cœur. Je ne savais pas que l’auteur était Francis Jammes.
    Probablement que je reprendrai ce poème pour trouver un meilleur rythme. Aujourd’hui le sens me semblait prioritaire.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s