Newton l’alchimiste

« «  Newton n’était pas le premier au siècle de la Raison, il était le dernier du siècle des Magiciens, le dernier des Babyloniens et des Sumériens…« 

Newton, dernier magicien

 

Afficher l’image source

Isaac Newton

« Il y avait dans son caractère une tension mystique qui passa presque inaperçue. Elle se révélait non seulement par ses lectures des formules ésotériques des alchimistes, mais aussi par l’attirance qu’il éprouvait pour la philosophie des platoniciens de Cambridge et leurs interprétations des prophéties des livres de Daniel ou de la Révélation. » Louis Trenchard More (biographe de Newton)

« Newton n’est pas loin de penser que Dieu lui-même a confié par le passé certains secrets à des hommes d’exception, à une élite. D’où l’idée d’une prisca sapiensa, d’une connaissance originale. Comme les savants de son temps, il considère que les écrits des Anciens représentent une expression incontournable de la vérité.  »

 

Résultat d’images pour Newton manuscrits alchimistes image free

 

manuscrit

Newton (1642-1727)

« Sa venue au monde est mouvementée : il naît trois mois après la mort de son pèreN 2et, comme si cela ne suffisait pas, de façon prématurée.

Comme Barnabas ne veut pas s’occuper d’Isaac, celui-ci est laissé à la garde de ses grands-parents maternels, dont la famille, peuplée de gens d’Église et d’universitaires, sera chargée de sa formation. Mais cette séparation suscite en lui un fort sentiment « (d’)angoisse, d’agressivité et de peur »5 qui fait de lui un égocentrique précoce. Chaque fois que quelqu’un tentera de lui enlever ce qu’il estime être son bien, il répliquera avec une violence démesurée. Même s’il peut compter sur des oncles, tantes et cousins qui vivent dans les environs, il souffre de son enfance solitaire et cette souffrance contribue à son isolement.

Il se choisit également le pseudonyme alchimique Ieoua Sanctus Unus qui signifie en français : « Jéhovah Unique Saint », mais qui est aussi une anagramme d’Isaac Neuutonus75. Durant plus de 25 ans, Newton conservera le secret sur ses activités et surtout sur ses contacts, desquels il reçoit de très nombreux ouvrages et traités alchimiques, qu’il annote et recopie jusqu’à se constituer une des plus vastes bibliothèques alchimiques de son époque76.

Une grande partie de ses écrits de tradition alchimiste, non publiés, seront oubliés ou mal interprétés : lorsqu’en 1872 un descendant de sa sœur fait don à l’université de Cambridge des écrits et livres conservés par sa famille, le bibliothécaire renvoie à celle-ci une malle contenant les écrits « n’étant pas de nature scientifique77 » dont une grande partie de ses travaux alchimiques.

Wikipédia, Newton

 

 

 

Grand-mère, je voudrais voler.

Résultat d’images pour oiseau matisse free
-Grand-mère,  je voudrais revoir Minouchette, ton chat qui courait dans le jardin et souvent dormait sur le coussin . On m’a dit qu’elle était partie dans le ciel. Dans le ciel je vois des oiseaux et des avions. Je voudrais voler comme eux pour aller la rejoindre. Hier, J’étais couchée sur le sol et je regardais les nuages, je l’ai vue derrière l’un d’eux qui me regardait.

– Dis Grand-mère, comment je dois faire pour voler vers elle?

– Et pourquoi il y a sa tombe dans le jardin. Je me souviens, tu as planté des fleurs, des pensées, ça fait joli.

– Je t’aime mon coeur…

– Ta Mamie aussi s’est envolée. Est-ce qu’il reste des os comme ceux que j’ai vu dans le musée où il y a plein d’animaux qu’on dirait vrais, mais qui ne bougent plus, pas comme ceux  des zoos.

– Ta Mamie, elle me manque aussi, elle me dessinait des canards et des cygnes, malgré ses yeux qui ne me voyaient plus. Je voudrais la toucher, je voudrais entendre encore sa voix un peu éraillée.

– Tu crois que Minouchette et elle sont ensemble? Mais c’est vrai, elle n’aimait pas beaucoup les chats, je crois qu’elle en avait peur. Chez moi j’ai un chat, j’ai pas peur de lui, mais une fois, il a attrapé un oiseau et l’oiseau ne bougeait plus.

– Je t’aime mon coeur, je t’aime…

– Grand-mère, j’ai vu les statues par terre dans la cathédrale qu’on a visitée. Il y a des vraies personnes qui sont couchées dessous? ou bien c’est seulement leurs os… Quand on était dans le musée, sous une vitre,  il y avait les os d’une personne qui était morte il y a très longtemps tu m’as dit. J’ai même vu son bracelet.
Est-ce que je serai comme ça quand je serai morte?

– Oh, mon petit coeur, je t’aime tant, viens dans mes bras…
allumons une dernière fois les lumières de Noël…
Résultat d’images pour  lumière  ange free

Kogis, un message pour 2020.

Les Kogis vivent repliés dans les hautes vallées de la Sierra Nevada de Santa Marta. / DR

« Les Kogis sont les descendants des Tayronas, une des plus grandes sociétés précolombiennes du continent sud-américain à l’image des Incas, des Mayas ou des Aztèques. Ils vivent sur les hautes terres de la Sierra Nevada de Santa Marta, dans le nord de la Colombie. Ils sont environ 18 000. »

Association Tchendukua,fondée par Eric Julien après avoir été sauvé d’un œdème pulmonaire par les Kogis

La Dépêche.fr

kogis

Don et contre-don

« tu m’aides et je t’aide sans contrepartie rémunérée » se rencontre entre frères, beaux-frères ou voisins. Il n’est pas sans évoquer les systèmes de « SEL » (système d’échanges locaux), voire de solidarité qui se développe en cas de crise ou de pénuries dans nos sociétés modernes.

Harmonie, équilibre, solidarité, engagement, responsabilité, respect, écoute, en arrière plan de ce fonctionnement basé sur le don et le contre-don, se trouve un très « puissant » et très « efficace » système de valeurs partagées. Puissant, car il est en permanence expérimenté et entretenu par les Mamus qui en sont les gardiens vigilants. Efficace, car c’est sans doute grâce à ce système de valeurs et leur implacable détermination à le faire vivre, que les Kogis ont réussi l’extraordinaire tour de force d’arriver jusqu’à nous. C’est ce système d’intelligence collective, ce dialogue « créatif », indispensable à notre survie, cette intelligence « vécue », qui permettent d’incarner des valeurs au détriment du lien institutionnalisé ou contractuel qui éloigne et dissout la relation « sociale ». (LIK)

don et contre-don

« …Les Kogis possesseurs de parcelles de café ont pu vendre leurs récoltes dans la vallée, dégager des bénéfices et acheter des objets de consommation introuvables dans la Sierra. Certains Kogis ont pu avoir ce que d’autres ne pouvaient avoir. Divisions, jalousie, et même vols, ce qui ne s’était jamais vu chez les Kogis, ont commencé à apparaître. La différence s’insinuait dans la communauté, créant des déséquilibres, puisque, contrairement aux objets ou productions traditionnelles qui se trouvent à profusion dans leur environnement naturel, certains ont soudain eu accès à des objets totalement nouveaux. La décision a donc été prise d’abandonner les plants de café et de les laisser mourir doucement. Une façon de conjurer la mort et la destruction de leur culture…

… Il(s) perdai(en)t surtout le système de don et de réciprocité qui fonde leur identité et l’équilibre social du groupe. (KOG)  »

culture du café

 

Lumière et douceur.

Résultat d’images pour bougies images free
Bougie
Au Moyen Age
Au Moyen Age, la ville de Béjaïa en Algérie, est l’une des cités les plus prospères de la méditerranée.
Son commerce est florissant et on exporte notamment vers l’Occident une cire fine dont on fait de petites chandelles. Béjaïa  étant appelée Bougie en français, on nomme ces marchandises petites chandelles de Bougie.
Aujourd’hui
Le mot Bougie qui était initialement un nom propre est devenu un nom commun. Il désigne toutes sortes de chandelles, quel que soit leur lieu d’origine et leur forme.
Résultat d’images pour sucre images free
sucre
Au Moyen Age
Ce sont les croisés qui découvrent le sucre lors de leurs expéditions en Orient et le ramènent en Europe. Le mot sucre qui vient du sanscrit sarkara, apparait chez nous sous la forme de çucre dès la fin du XII ème siècle. Considéré Au Moyen Age comme une épice, il est aussi utilisé en médecine dans la composition des sirops. On le consomme également en cuisine, aux tables les plus riches, pour la réalisation de certaines douceurs comme les dragées ou les fruits confits.
Aujourd’hui
L’orthographe du mot a évolué au fil des siècles, de çucre à zucre jusqu’à sa forme actuelle.
Fabienne Calvayrac-Marion Vialade,
Les mots du Moyen Age
édition du Cabardès
Résultat d’images pour sucre images free

Alice et le chapelier

Résultat d’images pour alice autre côté du miroir

Chapelier. – Je comprends, oui, tu as une famille toi aussi. C’est ça. C’est très important une famille. Nous n’en avons qu’une.
-Chapelier, j’ai peur de ne plus jamais vous revoir.
-Ma chère Alice…Dans les jardins de la mémoire, au palais des rêves, c’est là que toi et moi nous nous retrouverons.
– Un rêve ce n’est pas la réalité.
– Qui peut dire où commence l’un et où s’arrête l’autre?
Souris. – Tu as réussi Alice, tu as accompli l’impossible.
A. – Rien n’est plus impossible que de vous dire au revoir mes amis.

-Au revoir Chapelier
-Au revoir Alice.

 

Que la joie qui nous appelle nous accueille en sa clarté…

Au fil des jours !

  1. Que la joie qui nous appelle nous accueille en sa clarté ;

Que s’éveille sous son aile l’allégresse et la beauté ;

Plus de haine sur la terre, que renaisse le bonheur !

Tous les hommes sont des frères quand la joie unit les cœurs.

  1. Peuples des cités lointaines qui rayonnent chaque soir ;

Sentez-vous vos âmes pleines d’un ardent et noble espoir ?

Luttez-vous pour la justice ? Êtes-vous déjà vainqueurs ?

Ah ! Qu’un hymne retentisse à vos cœurs mêlant nos cœurs.

  1. Si l’esprit nous illumine, parlez-nous à votre tour ;

Dites-nous que tout chemine vers la paix et vers l’amour.

Dites-nous que la nature ne sera que joie et fleurs ;

Et que la cité future oubliera le temps des pleurs. »

L’hymne européen D’après l’hymne à la joie de Ludwig Van Beethoven Texte : F. Schiller, J. Ruault.

N.B. : L’hymne européen : La mélodie est tirée de la 9ème  symphonie…

Voir l’article original 44 mots de plus

Capteur de rêves

Dans certaines cultures Autochtones d’Amérique du Nord, un capteur de rêves ou attrape-rêves (en anglais : dreamcatcher) est un objet artisanal d’origine ojibwé (appelé asubakatchin ou bawajige nagwaagan dans cette langue) composé d’un cerceau, généralement en saule, et d’un réseau de fils en forme de filet. Les décorations qui le composent sont différentes pour chaque capteur de rêves. Selon la croyance populaire, le capteur de rêve empêche les mauvais rêves d’envahir le sommeil de son détenteur. Agissant comme un filtre, il capte les songes envoyés par les esprits, conserve les belles images de la nuit et brûle les mauvaises visions aux premières lueurs du jour.

 

 

De très nombreuses légendes permettent d’expliquer la transmission de cet objet, souvent sacré, aux humains. Elles varient selon les tribus et les époques dont elles sont originaires. Les rêves, les songes, les araignées sous forme animale (voir la légende de la déesses mi-femme, mi-araignée « Asibikaashi« ) ou divine y tiennent en général une place primordiale, de même que les grand-mères (« nokomis » en langues Ojibwa, qui signifie fille de la lune) et les « dirigeants spirituels » (chamanes, hommes-médecine, etc.).

Wikipédia.

capteur de rêves

 

 

La légende des capteurs de rêves

Selon la légende, une femme araignée appelée Asibikaashi prenait soin des gens de la terre.

Cette femme araignée veillait sur toutes les créatures du monde, en se penchant sur les berceaux et les lits des enfants, pendant qu’elle tissait une toile fine, délicate et résistante, capable d’attraper le mal entre ses fils, et de faire disparaître les mauvaises pensées jusqu’à l’aube.

la femme araignée

capteur-de-reves