Nagasaki, 9 août 1945.

Résultat d’image pour Nagasaki commémoration japon

Résultat de recherche d'images pour "origami grue"

 

Nagasaki commémoration

 

Commémoration dans le Parc de la Paix à Nagasaki , du largage de la bombe atomique le 9 août 1945. Le parc de la Paix est un espace de recueillement pour le repos des âmes victimes de la bombe atomique et pour la paix dans le monde.

Les grues sont le symbole de longévité. Des guirlandes de grues en origami (pliages de papier) sont accrochées dans le parc.

 

gallery_46_186_10950.jpg

Une petite fille (Tomoko), pour un devoir scolaire, se rend à Hiroshima. Elle visite un musée et reconstruit mentalement les circonstances du bombardement atomique. Ensuite, elle se rend dans un parc où il y a un mémorial, et la petite fille de la statue (Sadako) prend vie sous ses yeux.

Elles se lient d’amitié, et Sadako commence à raconter à Tomoko son histoire (comment elle a survécu au bombardement et comment elle est morte à cause des radiations).

l’oiseau bonheur

Littéralement : chevaucher sur le dos de l’oiseau grue.

 

Publicités

Les mains du miracle.

Résultat d’images pour kersten Félix

Kersten Félix, médecin de Himmler

(30 septembre 1898, 16 avril 1960)

Résultat d’images pour les mains du miracle

Le roman de Joseph Kessel relate comment, Félix Kersten, médecin de Himmler  a sauvé des milliers de vie pendant la seconde guerre mondiale en échange de soins par des massages thérapeutiques.

J’ai découvert cette histoire qui m’a bouleversée, il y a longtemps, en 1975,  alors que je rentrais moi-même d’Orient où j’avais appris les massages thérapeutiques.

 

 

 

 

 

 

La plante compagne

Résultat d’images pour pierre lieutaghi la plante compagne

 

« La paix, c’est de savoir que nous sommes ailleurs qu’en nous mêmes trouvables quelque part. L’éparpillement nous octroie quelques chances de nous rassembler. Sinon, c’est un bloc de vie insoluble qui ne connaîtrait rien de plus que son reflet, le double inutile d’une question informulable. »
La plante compagne (pratique et imaginaire de la flore sauvage en Europe occidentale)
Auteur : Pierre Lieutaghi *
Le premier empire des signes, l’esprit des herbes p 121

*https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Lieutaghi

Pinceautage

La définition de pinceautage dans le dictionnaire est rajouter de la couleur là où elle manque sur une étoffe imprimée ou sur un papier peint.

https://educalingo.com/fr/dic-fr/pinceautage. Cette technique est utilisée par les  ouvrières  qui colorent les « Indiennes » ces étoffes en coton ornées de motifs colorés importées des Indes.

Résultat d’images pour prangins indiennes

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, l’Europe entière s’enthousiasme pour des toiles de coton imprimées appelées « indiennes ». Cet engouement sans précédent pour ces tissus aux motifs exotiques va marquer durablement la société, l’économie et la mode pendant près de deux siècles. Pour la première fois, la participation de nombreux Suisses à cette industrie extrêmement lucrative est décrite en détail.

https://www.nationalmuseum.ch/f/microsites/2018/Prangins/Indiennes.php

Amphitryon (Molière)

Amphitryon est une comédie de Molière en trois actes et en vers, représentée pour la première fois sur le théâtre du Palais-Royal le .

https://fr.wikipedia.org/wiki/Amphitryon_(Molière)

Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, est un comédien et dramaturge français, baptisé le 15 janvier 1622 à Paris, où il est mort le 17 février 1673.

 

 

 

LETTRE AU POÈTE

Supplique à Apollinaire.

Naissance et connaissance

d4911615x

Je t’écris mes larmes, Apollinaire,
Ces larmes qui jaillissent de mon écrin de nuit.
Je t’écris par-delà le temps imaginaire, ô mon ami incertain !
Je t’écris pour te dire
Qu’il n’est pas de lumière que le jour n’efface
Pour clore mes yeux à nos amours anciennes.

Je marche à la lueur des ombres éplorées,
Comme moi,
De toutes leurs peines accumulées en des temps disparus.
Toutes ces ombres m’accompagnent
Et me tendent leurs mains
À jamais suppliantes
Qui réclament encore et encore mon étreinte.

Mon ami, je t’écris toutes mes larmes
Qui font un océan sans rivage.

Ô Apollinaire, poète oublié,
Moi je me souviens et réclame ma part
De ton génie morcelé.

Je t’écris pour te dire
Ce que les mots ne sauraient dévoiler
Car mes larmes sont de mes yeux les ultimes paroles,
Seules capables de chanter
L’impressionnant silence de mon cœur mis à nu.

Ne laisse…

View original post 35 mots de plus